Japan-aholic

Voyage au Japon, pays du soleil levant

Les Hauts et les Bas de l’Apprentissage d’une Langue Étrangère

Poster un commentaire

Comme vous le savez sûrement déjà, ma langue maternelle est le français. Cela signifie qu’à un certain moment de ma vie j’ai dû apprendre l’anglais, car je suis aujourd’hui en mesure d’écrire un blog bilingue franco-anglais.

[Mon blog traduit en Anglais: http://englishjapanxholic.wordpress.com ]

Le plus bizarre, c’est que je ne me souviens pas avoir eu de réelles difficultés à apprendre l’anglais.

Bon, bien sûr parfois c’était (et ça l’ait encore) difficile de regarder un film avec un accent non-américain sans sous-titres, et il m’arrivait d’avoir mal à la tête si je lisais trop longtemps en anglais. Je me souviens de tout cela. Mais je n’ai jamais fais le choix conscient d’apprendre l’anglais. Je l’ai juste…appris.

Il y a eu un moment dans ma vie où je lisais des tonnes et des tonnes de livres, et aussi des « fanfictions ». Bon allez, ne me jugez pas! Encore aujourd’hui j’en lis parfois; il y a de très bons écrivains sur internet, et parfois leurs fanfictions sont encore meilleures que le véritable livre sur lesquelles elles sont basées.

Enfin bref.

Après avoir lu de très nombreuses fanfictions en français, je me suis mise à lire celles en anglais également. C’est là que j’ai fais le plus de progrès dans cette langue. Je n’ai pas appris la majeure partie de mon vocabulaire et ma grammaire à l’école; je l’ai appris en lisant. Je lisais, lisais et relisais.

Je fais encore des erreurs en anglais, et ma prononciation n’est pas très bonne, mais en général je suis heureuse de mon niveau en Anglais, surtout que je n’ai pas l’impression d’y avoir mis beaucoup d’effort.

Mais ce dont je vais parler aujourd’hui dans cet article, ce n’est pas de ce genre d’apprentissage. Je vais plutôt parler de lorsqu’on décide d’apprendre une langue.

En septembre 2012, j’ai fais le choix conscient d’apprendre le japonais. Ce qui est, pour moi, beaucoup plus difficile que lorsque j’ai appris l’anglais « par accident ».

Si vous êtes, comme moi, entrain de consciemment se décider à étudier une langue étrangère, voici les quelques moments de luttes et de joies que vous pourriez rencontrer sur votre route.

Les luttes personnelles

Je ne voudrais pas que vous finissiez de lire cet article en vous disant « Eh bien merci, je ne veux plus apprendre de langue étrangère maintenant » ou quelque chose comme ça. Apprendre une langue c’est amusant, mais il y a aussi quelques mauvais côtés à cela. Alors commençons par ce qui est « négatif » et débarrassons-nous de tout ça avant de continuer avec les avantages d’apprendre une langue.

 

1. Vous aurez des attentes irréalistes

En anglais, je n’avais aucun but précis. Je lisais pour le plaisir, et il s’est avéré que j’ai appris la langue par le fait même. Mais en japonais, j’ai de très nombreuses attentes et des buts difficiles à atteindre (ou du moins c’est ce qu’il me semble).

Je veux parler couramment japonais. Je veux être aussi bonne, sinon meilleure, en japonais que je ne le suis en anglais. Je veux être capable d’avoir une conversation sans devoir chercher mes mots. Je veux pouvoir lire sans avoir besoin d’un traducteur à toutes les deux minutes.

Ces attentes ne sont pas de bons buts à avoir. Ils sont décourageants, car on ne peut pas les atteindre rapidement. De plus, on ne voit pas le progrès qu’on fait, car on est trop concentré sur les résultats à venir. Ce n’est définitivement pas motivant.

Vous devriez avoir de meilleures buts, tels que « Aujourd’hui, je lirai un livre dans cette langue pendant une heure », ou « Demain, je parlerai/j’utiliserai skype avec un natif de cette langue » ou peu importe ce qui vous rend heureux. Ces buts sont moins concentrés sur le succès, mais plutôt sur l’exercice en lui-même. La clé, c’est de rester entouré par la langue et de faire du progrès étape par étape.

Plutôt que d’avoir des attentes comme « J’aimerais parler couramment cette langue un jour », je préfère des citations comme « Demain, je serai moins nulle dans cette langue ».

 

2. Vous vivrez « l’effet plateau » 

Je crois que ça va de pair avec les attentes irréalistes. Il y aura des moments où vous aurez l’impression que vous n’apprenez rien et que vous ne faites plus de progrès, et ce même si vous étudiez beaucoup. Durant ce temps, votre motivation diminue. Vous vous poserez même peut-être des questions comme « Pourquoi est-ce que je m’entête à apprendre cette langue? ».

Ne laissez pas tomber! C’est normal d’avoir des plateaux comme cela. Essayez de réajuster vos attentes pour qu’elles soient plus réalistes, et révisez vos méthodes pour étudier. Vous pouvez également prendre une pause et simplement vous souvenir pourquoi vous aviez décidé d’apprendre cette langue et quelles sont les différences entre votre niveau d’avant et votre niveau aujourd’hui. Ce sentiment d’inaptitude disparaîtra et votre motivation reviendra, je vous le promets.

 

3. Vous deviendrez timide

Vous êtes quelqu’un qui est bon dans les débats politiques? Vous êtes quelqu’un de drôle qui fait d’excellentes blagues? Vous êtes habitués d’exprimer vos idées et sentiments rapidement (sans avoir à penser à chaque mots que vous choisissez)? Eh bien, préparez-vous pour que cela change. Vous vous sentirez comme un bébé, car c’est comme si on en devenait un lorsqu’on apprend une nouvelle langue. Les natifs de la langue vont rire et dire que vous êtes mignons. Ils ne sont pas, pour la plupart, méchants du tout; c’est simplement une réaction normale. Des accents, c’est mignon, et une mauvaise grammaire, c’est drôle. C’est comme ça!

Quand on apprend une langue, il faut mettre son orgueil de côté. C’est l’une des choses les plus difficiles à faire.

yXgdIXW

Source: Reddit

Lorsque je suis allée au Japon pour le Nouvel An en 2014, j’ai eu un petit problème avec ça. Je me disais que si ce que j’étais sur le point de dire ne serait pas parfait, alors je ne dirais rien du tout. C’est stupide; ne faites pas ça. Vous devriez essayez quand même. C’est embarrassant, mais au moins vous essayez. Et par le fait même, vous devenez bien meilleur dans la langue en pratiquant de cette façon qu’en gardant la bouche fermée. Je dois encore me parler à moi-même constamment à propos de cela. Tous les jours. C’est une vrai bataille contre soi-même; ne la perdez pas.

 

4. Vous pourriez avoir de la pression sur vos épaules

Si vous avez consciemment décidé d’apprendre une nouvelle langue, il est possible que vous ayez des raisons bien spécifiques à cela. Peut-être que vous aimez comment la langue « sonne »; peut-être que vous voulez l’apprendre pour votre carrière ou pour voyager; peut-être que vous êtes tombés en amour avec quelqu’un, et que maintenant vous voulez apprendre sa langue maternelle.

(Quoi? Oh non, je ne fais aucune projection psychologique ici… de quoi est-ce que vous parlez?…)

Peu importe vos raisons, vous voudrez atteindre vos objectifs le plus rapidement possible. Résultat: vous ressentirez de la pression par rapport à cela.

Apprendre une langue prend du temps, alors détendez-vous et profitez-en autant que vous le pouvez. Faites des activités qui vous plaisent au lieu de penser « Je devrais faire ceci et cela, parce que les gens disent que c’est le moyen le plus rapide pour apprendre une langue ». Tout le monde est différent.

 

Les avantages

Enfin, maintenant c’est la partie amusante! Quelles sont les bons côtés à apprendre une langue étrangère?

 

1. Vous comprendrez mieux la culture

Si vous êtes intéressés par une langue, il est normal que vous soyez aussi intéressés par la culture en lien avec celle-ci. La façon dont certains mots sont utilisés dans une langue en dira beaucoup sur la culture en elle-même. En japonais, il y a un mot pour dire « mourir d’une surcharge de travail », qui est karoushi. Comme la société japonaise accorde beaucoup de valeur au travail, j’imagine que c’est normal qu’il existe un mot pour signifier qu’on peut même en mourir. J’adore ce genre de petites particularités que chaque langue peut avoir.

Mais ce n’est pas seulement au niveau du vocabulaire: c’est aussi la façon dont les phrases sont construites. En japonais, pour répondre « Non, je ne peux pas/veux pas/ ne ferai pas » à une question, il est commun d’utiliser chotto, qui signifie « Un peu », au lieu d’utiliser iie, qui est le « Non » classique en japonais. Pour un étranger, cela peut être perçu comme étant très incertain ou ayant un manque de volonté, mais au Japon, c’est une réponse polie pour remplacer le « Non » qui est perçu comme étant un peu trop abrupt.

Quand on apprend une langue, on doit réfléchir de la même manière qu’un natif si l’on veut un jour la parler couramment. Au fil du temps, vous découvrirez des éléments intéressants à propos de la culture grâce à la langue.

 

2. Vous ferez de nouvelles rencontres

Apprendre une langue peut vous ouvrir à de nombreuses opportunités et à faire de belles rencontres. En étudiant la langue et en s’intéressant à la culture, vous allez éventuellement rencontrer des natifs de la langue. Vous ne ferez donc pas seulement des nouvelles connaissances et des connexions partout dans le monde, mais ces personnes viendront également d’un milieu différents du vôtre, ce qui peut mener à des conversations très enrichissantes. C’est toujours plaisant de partager son point de vue et ses traits culturels avec des gens d’autres nationalités. Quand vous pouvez parler leur langue, c’est encore mieux.

wpid-img_20140421_042610.jpg

Dans un parc à Shinjuku. Pouvez-vous trouver l’étrangère sur la photo? Indice: la fille anormalement-très-blanche au centre.

Juste en apprenant l’anglais, j’ai pu rencontrer plein de gens venant de partout dans le monde. C’est ce qui me rend heureuse!

 

3. Ce sera d’une grande aide lorsque vous voyagerez

Il n’y a rien de tel que les gens locaux pour vous montrer les fabuleux endroits cachés aux yeux de tous les autres touristes. En vous faisant des amis en discutant avec eux dans leur langue maternelle, ils seront heureux de vous montrer tout ce qu’il y a à voir dans leur pays.

wpid-img_20140421_045124.jpg

Encore une fois, la fille anormalement-très-blanche… je vous l’avais dit!

Cela vous aidera aussi à survivre dans un pays où votre langue ou l’anglais ne sont pas très utilisés. Inutile de dire que les actions de la vie quotidienne, comme prendre le métro ou commander de la nourriture, deviendront beaucoup plus faciles. Alors oui, vous vous sentez comme un bébé lorsque vous apprenez une langue; mais si vous ne savez pas lire les signes sur les panneaux, comment demander des directions et comment appeler à l’aide, vous vous sentirez réellement comme un bébé sans défense.

Même si vous planifiez de voyager seulement pour quelques jours, je vous suggère toute de même d’apprendre quelques phrases utiles pour vous débrouiller dans le pays.

 

4. C’est un accomplissement dont vous pouvez être fier

Bien que je ne conseille pas d’apprendre une langue si votre but numéro un est d' »avoir l’air cool », je dois admettre que habituellement, ça impressionne les gens lorsqu’on peut parler plus d’une langue. C’est également très bon dans un curriculum vitae lorsque vous rechercherez un emploi.

L’expression sur le visage d’une fille Japonaise que j’ai rencontré ici au Canada quand je l’ai salué en japonais était simplement géniale. Elle ne s’attendait pas du tout à cela, mais elle était heureuse de savoir qu’elle pourrait me parler en japonais si jamais elle le voulait.

Durant ces instants, je suis heureuse d’avoir décidé d’apprendre des langues étrangères. Comme ça, j’ai pu communiquer et créer des liens avec les gens plus facilement.

Même si parfois c’est difficile, il y a ces moments inspirants qui font que tout ça en vaut la peine.

 

Est-ce que vous apprenez aussi une ou des langues? Quelles sont les difficultés que vous avez eu à surmonter et les joies que vous en avez retiré? Commentez, je suis curieuse!

 

 

Publicités

Auteur : Jasmine

Jasmine is a 20-something years old French-Canadian student and part-time blogger who loves traveling, drawing, listening to (all kind of) music and eating (everything). To achieve one of her biggest dream, she went in Japan for two months and a half as a tourist in 2013. She was an exchange student at Daito Bunka University in Saitama (near Tokyo) during the year 2014 - 2015. She is now studying to eventually become a nurse back in Canada, so she lacks time to write about Japan. You can still read all her posts on her blog, since she'll let them there for you to enjoy :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s